Voyage à Taiwan du 29 Janvier au 16 Février

14 février 2019

Journée pluvieuse sur Keelung.

Jeudi 14 Février :

J'ai mal dormi dans cet dortoir humide et plein de ronfleurs en plus du bruit continuel des gouttes d'eau sur les toits en bac-acier. Je commence la journée par envoyer un petit message à ma douce pour la saint Valentin puis file prendre le petit déjeuner. 

Comme ça avait été dit dans les commentaires sur booking, il est en effet royal et local. Il y a une soupe au riz et aux légumes, une crêpe aux oignons jeunes et des petits gâteaux vapeur au chocolat pour la saint valentin. 

Je me régale. Le seul point négatif aujourd'hui c'est ce fichu brouillard / crachin permanent, impossible de voir la côte. Du coup c'est mort et pour les balades sur le mont Keelung et la Teapot mountain offrant toutes les deux des jolis points de vue. 

Du coup je profite d'avoir de la wifi, car la sim est maintenant caduque, et je réserve au Light Inn, une auberge pas très loin de la gare des trains et des bus à Keelung. J'arrive un peu avant 11h et pose mon gros sac dans le lobby de cette auberge toute neuve au 6e étage d'un immeuble près du port. 

Je me fais expliquer par le monsieur de l'accueil où trouver un magasin de téléphonie mobile pour acheter une nouvelle sim. Je m'y rends et attends patiemment mon tour. Je repars avec mon internet et un peu de crédit pour les appels et les messages. 

Je reviens vers la gare des bus locaux, juste en face de mon immeuble, et prends un bus 102 pour Heping Island, appelée parfois Keelung island. J'y suis vers 12h et me dirige à pied vers Heping Park. C'est un parc où la côte et ses formations géologiques sont protégées.

IMG_3005

Ça fait une petite balade car là aussi une partie des sentiers est fermée. J'ai quand même une vision globale de la chose, avec ces formations typiques en forme de champignons, rappelant les cheminées des fées en Capadocce.

IMG_3010

De retour vers l'arrêt de bus je vais m'asseoir à la table d'un petit resto juste en face. Ils ont un unique plat, une soupe aux nouilles épaisses aux fruits de mer proche de celle que j'avais pris à Dulan. Je prends mon temps pour déguster et vider l'énorme bol ne faisait que peu de restes, je suis repus. 

IMG_3019

Je prends un bus 101 pour le retour. Vers 15h je suis de nouveau sur Keelung et me décide à visiter un peu. J'ai ressorti le parapluie et navigue dans les quelques blocs autour de mon auberge. Il y a une paire de jolis temples dont un grand très animé, le Qingan Temple, dédié à la déesse Mazu, déesse de la mer.

Il y a trois moines qui s'occupent des voeux des gens avec le jet des deux demi lunes en bois rouges, et je reste un bon moment à observer ce qu'il se passe et profiter de la déco pour prendre des photos avec des centaines de lanternes. 

IMG_3044

J'en visite un autre dans le Miaokou night market, déjà bien en place avec des gens qui mangent à tous les étals, au dessus desquels est inscrit la principale spécialité de chacun en anglais et chinois. 

Je n'ai pas faim pour l'instant alors je fais du repérage pour ce soir. Au retour vers mon auberge je m'arrête par une boulangerie et achète un pain brioché aux noix, noisettes et raisins. 

J'en ai un peu marre du crachin alors je vais me poser un peu pour bouquiner dans la salle commune avec un expresso et la brioche qui est succulente. 

Je ressors un peu plus tard, presque de nuit, et prends la direction du Zhongzheng Park tout près, un parc sur une colline qui domine la ville et sur laquelle est dressé le temple de Da Fo Zen. De là haut je prends quelques photos nocturnes et puis redescends en ville. 

IMG_3064

J'erre à mon aise dans les rues encore plus animées du night market, m'arrête faire réparer pour quelques euros ma chaîne en argent dont l'attache s'était rompue. 

Je me décide assez tard pour un plat de poisson cuit dans un bouillon aux oignons jeunes et au gingembre. Je prends un peu de riz pour accompagner. Je ne sais pas quelle espèce de poisson c'est mais la chair est fine et goûteuse. 

received_390710331491373

Avant de retourner vers l'auberge je prends en dessert une glace à la cacahuète, délicieuse. Il n'est que 21h15 quand je rentre du coup je me pose dans la salle commune et je continue de rattraper le retard du blog et poste aussi des photos sur l'album Facebook. 

La jeune femme qui s'occupe de l'auberge le soir a le coeur à discuter un peu. Elle me dit qu'elle adore la France et qu'elle y est allée deux fois. Elle m'offre un expresso avec un biscuit. 

Je vais me coucher vers minuit, les yeux fatigués par l'écran. 

Posté par Fafou48 à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 février 2019

Grasse matinée et transport jusqu'à Jiufen ancienne ville minière.

Mercredi 13 Février :

J'ai bien profité de la grasse matinée en me levant vers 9h30. Je discute un moment avec un des deux autres compagnons de dortoir, un jeune qui est là pour très mois, rien que pour Taïwan.

Je prends mon temps, bois un café et mange des fruits de la passion tout en étudiant les horaires des trains. Je bouge vers 12h et balade dans les rues commerçantes. J'achète un thé glacé et me pose dans une toute petite cantine où un petit monsieur mange un riz au curry. 

IMG_2968

C'était une bonne idée, tout simple mais très bon, un peu de poulet émincé, des oignons, du chou chinois, du maïs doux, des carottes et des épices. Tout ça avec un petit bouillon au poisson fumé. Je me suis régalé. 

J'arrive à prendre l'express de 13h30 qui met quand même 4h15 jusqu'à Keelung, le terminus. Ça me laisse le temps de m'occuper de mon blog, d'ailleurs je pédale un peu presque trois heures pour un seul jour. 

À la descente du train j'ai toutes les informations nécessaires pour savoir comment rejoindre mon auberge de ce soir, la First Stop Backpacker Hostel. Une des deux soeurs gérantes, Amy, m'a tout envoyé par message. 

Je prends donc, quelques minutes après, un bus 788 pour Jiufen ancienne ville minière au dessus de Keelung. Quarante minutes plus tard je suis les petits panneaux jusqu'à la guesthouse.

Je suis accueilli par Amy, qui m'explique tout ce qu'on doit savoir sur la ville et les alentours à visiter. Ça fait plaisir d'être accueilli comme ça, ça doit être les Amy qui sont comme ça (rappelez vous Amy mon hôtesse de l'auberge de Puli).

Elle me montre ensuite le dortoir et me conseille d'aller vite chercher à manger car une fois les derniers cars de touristes partis, toutes les boutiques ferment. 

L'intérêt de cette petite ville ce sont ses quelques ruelles pavées éclairées toute l'année par des lanternes, un chouette endroit pour faire des photos quand il n'y a presque plus personne. 

IMG_2994

Je déambule dans les principales rues, prends des photos et trouve quand même à manger, un délicieux - le tout dernier dans le panier vapeur du monsieur - baozi porc et légumes, et un plat de riz au porc. 

IMG_2981

Je m'installe à l'abri car il flotte depuis que je suis arrivé dans le nord, accompagné d'un chien errant aux allures de renard. De retour à l'auberge je me pose dans la serre et rédige le blog. Je vais me coucher vers 23h30 mais ça ronfle déjà dur.

Posté par Fafou48 à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2019

Longue journée d'exploration du Parc National d'Alishan et retour sur Chiayi.

Mardi 12 Février :

Franchement le réveil à 5h15, trop dur! J'ai repoussé à une heure plus tard, tan pis pour le lever de soleil. Du coup je suis sur mon scooter à 6h30 et je rejoins le départ du sentier du Datongshan. Je laisse tomber l'idée car c'est annoncé pour presque 4h aller retour. Ça me ferait louper trop du parc national d'Alishan.

Je fais un peu de route pour faire une paire de clichés mais pas de mer de nuages ce matin pour personne, c'est complètement dégagé. J'ai une petite heure de route pour rejoindre l'entrée du parc national. 

Avant de payer mon entrée je m'arrête pour me réchauffer un peu au 7-11 juste avant le portail. Je prends un thé et mange des fruits et le reste de mes brioches. 

Je rentre ensuite dans le parc, gare mon scooter et ne tarde pas à me lancer sur les promenades en bois car il y a déjà pas mal de monde. Je vais dans le sens horaire et passe par une partie recensant les arbres les plus vieux du parc, des cyprès rouges, de 900 à 2700 ans. 

20190212_095640

Il y a aussi un joli temple japonais depuis lequel on a un point de vue sur la vallée et le Mont Tashan, plus haut point du parc avec ses 2663m d'altitude. 

Je passe devant le plus gros temple, celui de Zoushen, devant lequel j'achète un beignet aux légumes délicieux. Au dessus il y a aussi le jardin de magnolias en pleine floraison, c'est magnifique.

20190212_110748

 

Il y a aussi les étangs des deux soeurs auprès desquels démarre le sentier menant au mont Tashan.

Je décide d'ailleurs d'emprunter le sentier de 3,7 km qui le rejoint avec 400m de dénivelé positif. Il est donné pour 2h30 de marche. Je fais une partie sur la voie ferrée ce qui m'évite des montées et descentes.

Avant les deux derniers kilomètres d'ascension les plus ténus je m'arrête presque une demie heure discuter avec un américain Will, et sa mère. Il habite ici depuis trois ans et a monté un business de cours d'anglais en ligne après l'avoir fait pendant un moment dans des écoles. 

Je m'attaque ensuite au gros de l'ascension. Ce sont beaucoup de marches au milieu d'une végétation diverse, forêts de cyprès rouges puis maquis de bambous nains jusqu'au sommet essentiellement rocheux. J'ai mis finalement 1h45 depuis les étangs. 

20190212_135643

Il y a là haut une plateforme depuis laquelle on voit tout le village en face.  Je fais une pause fruits bien méritée avec la dernière orange douce et deux fruits de la passion.

Il y a un couple de jeunes occidentaux et une dame avec ses parents âgés. Cette dernière nous offre des petites bouchées sucrées au riz et des filaments de seiches avec du sésame noir caramélisé à l'intérieur, une pleine poignée. Ça fera mon déjeuner. 

La brume arrive rapidement et elle vient nous lécher les pieds sur la plateforme en bois. J'entame de redescendre et parcours la partie la plus difficile en 25 minutes, par contre j'ai les cuisses en feu.

Je prends ensuite la voie ferrée pour aller vers le point de vue du mont Yushan, 3952m, le plus haut de l'île et de tout le nord-est asiatique. Ce faisant, et sans jeu de mots aucun, je rencontre un couple de faisans sauvages, magnifiques. 

Heureusement que pendant la précédente ascension j'avais aperçu le Yushan, car maintenant on ne voit plus rien. Je redescends vers l'entrée du parc par d'autres sentiers, vais me chercher un thé au gingembre et une pâtisserie et déguste ça avant de reprendre la route. 

Je démarre par une bonne vingtaine de kilomètres dans la brume puis après une heure de route, au détour d'un virage je vois apparaître, dans cette mélasse blanche à l'horizon, le malicieux astre solaire tout de rouge vêtu. Je prends quelques photos et y retourne. 

20190212_174522

J'ai mis 1h55 jusqu'à destination. Je passe devant la boutique de Michael et vois sa famille à table mais pas lui. Je lui envoie un message pour lui dire que je suis bien rentré et qu'on peut se retrouver un peu plus tard quand il finit le boulot. 

Il me rappelle dans la foulée et on se donne rendez-vous  pour 21h. Je repasse par la guesthouse et bouquine un peu. Je pars un peu avant l'heure et attrape une petite bouteille de whisky japonais Suntory au 7-11.

On se retrouve pile à l'heure et on s'installe à table dans la boutique. Il a acheté des encornets frits avec des champignons, une omelette aux huîtres et du stinky tofu, plus croustillant cette fois.

20190212_210832

On papote et il me dit qu'il m'envie que lui aussi aimerait bien voyager, mais à 62 ans il a peur que ce soit trop tard. Je lui dis qu'il faut qu'il arrête où qu'il réduise le travail et qu'il parte explorer l'Asie, que c'est pas très cher avec les compagnies aériennes qu'ils ont, surtout qu'il gagne à peu près autant que moi dans un pays où la vie est moins chère. 

Le temps passe vite, il est déjà temps de se dire au revoir. Il est ému et moi aussi car c'était une belle rencontre. Je suis à temps pour déposer mon scooter chez le loueur et je rentre à l'auberge vers 23h. Je vais pas trop traîner et m'offrir une grasse matinée pour me remettre de ces deux derniers jours. 

Posté par Fafou48 à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2019

À l'aventure dans les montagnes à Fenqihu, Riufeng et Riuli

Lundi 11 Février :

La première chose que je fais en le levant c'est envoyer un message de bon anniversaire à ma chérie, qui dort certes à cette heure-ci, puis je file à la douche et prépare juste mon petit sac à dos pour les deux jours à venir. 

Je pars assez tôt, vers 7h, avec mon itinéraire sur Google Maps, sous un temps très couvert et frais. J'ai ressorti la doudoune et les gants et j'ai juste assez chaud. J'aperçois le vrai brouillard lors de ma pause à mi-chemin, au petit village de Chukou, qui marque l'entrée dans le parc national. 

J'achète une bouteille de jus de canne à sucre et vais me poser au chaud dans le 7-11, où je commande un thé et achète une banane et des brioches au taro pour mon petit déjeuner. 

Je repars et passe rapidement au dessus de la brume avec vue temporaire sur la mer de nuages. Google Maps me fait passer par un itinéraire bis au lieu de rester sur la grande route, ce qui m'offre quelques premiers jolis points de vue. 

IMG_2695

J'arrive à Fenqihu avant 9h. Je descends du scooter que j'ai garé à la hâte au début de la Old Street, la petite rue commerçante du village. Je goûte à plein de trucs dans une de celles-ci, y compris quelques alcools.

J'achète quelques petits caramels au riz fourrés et décide de tracer vers Riufeng tant qu'il est tôt, suivant toujours les conseils du blog d'Alex.

Il y a une vingtaine de kilomètres à faire avec passage d'un col puis descente à travers les plantations de thé et les forêts de bambous.

IMG_2723

Je prends la direction de Riufeng qui n'est pas vraiment un village en soi. Je trouve le début d'un sentier, le Zhukeng River Trail, sur la gauche, gare mon scooter et commence la balade. 

Je me rends rapidement compte que je ne ferai sûrement pas la balade dans l'autre sens car ça descend sévère dans le fond de la vallée, par une balade en bois comme dans beaucoup d'endroits.

Je suis tout seul, j'entends juste la rivière et les oiseaux. Je pense que mes jambes vont se souvenir de ce sentier car je sens déjà qu'elles se raidissent. Le sentier mène à une cascade, la Longgong waterfall que j'aurai pu rejoindre par un autre sentier. 

Je fais une pause déjeuner en face de celle-ci. J'ai un beignet de riz gluant acheté la veille et des fruits de la passion. Je croise mes deux premières personnes juste après. J'arrive ensuite dans un petit endroit où ils font leur propre café, je goûte d'ailleurs à la fève fraîche du caféier. C'est légèrement sucré. 

IMG_2747

Ils font aussi du sucre bio, des voyages. Le café est préparé par la maman avec la cafetière à dépression, japonaise, comme chez Michael. Et c'est la fille qui me parle et m'amène, en plus du café, une demi goyave en tranches et trois oranges douces. 

IMG_2743

Je suis vraiment traité comme un roi et suis même amené à laisser un message au marqueur sur la pergola. Elle insiste aussi pour que je prenne ce qu'il reste d'oranges.

La fin du sentier passe par des plantations de thé. Je suis conscient qu'il y a peu de passage sur cette route et que ça va peut être devenir compliqué de revenir vers le parking mais 100m plus loin, à une boutique près de la route, des gens à qui je demande, acceptent gentiment de me raccompagner. 

Le jeune conducteur parle bien anglais et me pose pas mal de questions. Ils s'arrêtent un moment à un point de vue d'où l'on peut voir un bout de montagne qui s'est détaché lors du dernier gros tremblement de terre du 21 septembre 1999, appelé ici par le pseudonyme de 921 Earthquake. Ce dernier a en fait condamné le lit d'une rivière autrefois importante. 

IMG_2751

Ils me déposent un peu plus tard près de mon scooter et je les remercie bien. Je les suis un moment sur la route puis prends la direction de Ruili, pour essayer d'aller voir le green tunnel, un chemin recouvert de bambous. Google Maps n'est pas à jour et je dois faire fonctionner mon propre sens d'orientation pour finalement trouver le début du sentier. 

Après une grimpette par des marches je trouve enfin cette jolie promenade qui finit sur des plantations de thé. Je retrouve les amis qui m'ont pris en stop et les salue une dernière fois. 

IMG_2762

Je repars ensuite vers Fenqihu et trouve le dortoir dans une église que m'avait conseillé mon ami herboriste Michael. Je paie puis pose quelques affaires avant de repartir visiter le village. Il est presque l'heure du coucher de soleil alors je file sur la route pour trouver un joli point de vue. 

IMG_2797

J'ai droit à un joli coucher de soleil avec quelques nuages sur l'horizon. Lorsque je reviens à Fenqihu il fait nuit. Je m'arrête alors dans une petite boutique où je goûte à plusieurs thés, proposés de manière traditionnelle par le biais de la cérémonie du thé. 

IMG_2814

C'est un protocole à part entière, avec beaucoup de gestes et de vaisselle spécifique. Je goûte différentes thés Oolong noirs et verts ainsi qu'un vin de myrtille délicieux et différents miels.

Pendant tout le temps de la dégustation Google translate nous aide à nous comprendre. Je repars avec un sachet de thé noir, très cher - c'est pareil dans tout Taïwan, on est près des 100 euros le kilo - et un petit pot de miel que la vendeuse m'offre. 

Je retourne ensuite dans le village pour dîner dans l'établissement réputé pour sa lunchbox, juste avant l'heure de fermeture, 19h. L'histoire de cette dernière est reliée directement au passé du village qui a longtemps été une station de réparation des trains, et les ouvriers ferroviaires avaient leurs rations dans ces boîtes. C'est pas forcément donné mais on paye un peu pour l'aspect folklorique du lieu.

IMG_2820

La lunchbox est en aluminium et ovale - on peut en acheter une réplique ronde en inox pour 8 euros environ - et elle est bien remplie pour cinq euros : une cuisse de poulet entière, du riz, des pousses de bambou, des champignons, des carottes. Le tout accompagné d'un bouillon en libre service. 

Je reviens bien repus à mon dortoir et m'occupe un peu du blog et de l'album photo. J'essaie de ne pas le coucher trop tard et mets le réveil à 5h15 pour rejoindre le sentier pour l'ascension du mont Datong pour le lever de soleil. 

Posté par Fafou48 à 22:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 février 2019

Du sun moon lake à Chiayi et premiers pas dans celle-ci.

Dimanche 10 Février :

Lever vers 7h pour pouvoir prendre mon transport à l'heure. J'ai du coup le temps de prendre le petit déjeuner compris dans le prix de la chambre. Il y a un oeuf au plat, un peu de bacon, et deux toast avec confiture, beurre et thé ou café. 

Je discute avec un jeune israélien et on se donne des conseils mutuels. Il est bien sympathique. Je prends congé de lui peu après 8h30 pour pouvoir choper les bus qui fait le tour du lac. Une fois à la station des bus à Suishe j'hésite entre aller à Chiayi et directement à Alishan. 

Finalement je prends le prochain pour Taichung, deux heures de route prévues, d'où je prendrai un train pour Chiayi, deux heures de mieux car je suis tombé sur un normal qui s'arrête partout. 

J'ai prévu ma réservation à l'avance cette fois dans une auberge en dortoir, la Little House Hostel. C'est en droite ligne depuis la gare, une dizaine de minutes à pied, en passant sous cette arche. 

IMG_2617

Je suis tout seul dans ce grand dortoir qui est très bien équipé et propre. Je me pose un moment avant de ressortir avec l'idée de visiter les quelques lieux intéressants de la ville. 

Je commence par m'arrêter manger un genre de soupe épaisse au porc avec du riz et des champignons, ça coûte rien et ça cale bien. Je retourne vers la gare pour voir pour louer un scooter et à mon étonnement le premier où je m'arrête me dit que c'est bon sans permis international. 

Je vais donc un peu plus loin pour aller voir un premier temple. Je balade sans trop savoir où je vais précisément sachant seulement qu'il y a un autre temple à voir dans le coin. 

À un angle de rue mon nez m'oblige à m'arrêter pour demander ce que prépare cette dame qui tourne une mixture dans une marmite avec une grande cuillère en bois. C'est une préparation médicinale qui sent très bons le miel et les épices. 

IMG_2623

Comme je suis chez un pharmacien herboriste er quitte celui-ci  parle bien anglais je lui demande pour mon orange médicinale s'il connaît le nom latin ou anglais. Malheureusement il ne le connaît qu'en chinois et avec deux téléphones on arrive pas à ce que Google nous montre des résultats dans la bonne langue.

Cet épisode est ce qui nous aura lié d'amitié avec l'herboriste qui insiste pour me préparer un café. Je découvre avec amusement la cafetière japonaise, véritable matériel de chimiste.

IMG_2628

Une réserve d'eau avec un tube plongé est en bas sous un feu gaz et dans la partie du haut qui contient un filtre, une fois que l'eau est montée on met le café puis on éteint le feu et la baisse de température renvoie le breuvage dans le premier réservoir. 

Le café est délicieux er très aromatique de cette manière assez fort pour mon goût. Michael, ou Tai Phong de son vrai prénom, est bavard et je reste un bon moment à discuter de divers sujets. Au moment de pendre congé, alors que nous parlons whisky, je lui propose qu'on se revoit ce soir pour en descendre une lampée. Un petit selfie avant de partir quand même. 

20190210_162343

Je continue ma visite de la ville en passant d'abord par la rue commerçante de Wenhua puis trouve le fameux temple de Chenghuang. Il est très beau lui aussi mais ça devient difficile, à moins d'être calé, de discerner les différences entre chacun. Même si, au fond,  on a l'impression de découvrir quelque chose de nouveau à chaque nouvelle visite. 

Je file ensuite vers le Jinhuashan temple, caractérisée par sa pagode à sept étages par dessus. Malheureusement on ne peut plus y montrer à cette heure donc je visite les quelques salles.

IMG_2664

Je retourne ensuite à l'auberge et me pose un peu pour lire en attendant d'avoir des nouvelles de Michael. Il me donne rdv pour 20h30. Je l'attends un peu car il a été me chercher à manger des spécialités locales comme le riz à la dinde spécialité de Chiayi. 

J'ai droit à un vrai festin avec du poulet frit. Après un morceau je suis repus et on boit du whisky Ballantines pour pousser tout ça. On discute pas mal et il veut me trouver une solution auprès d'un ami sur Fenqihu demain soir histoire que je refasse pas la route. Il est énorme par sa gentillesse. 

IMG_2682

Je prends congé et file au loueur de scooter en marche rapide. Et là c'est le drame, tout s'enchaîne, désillusion totale, le clerc de ce soir me dit que c'est impossible de me louer le scooter. Je râle car j'ai pris trois nuitées à l'auberge et il ne veut rien savoir malgré que le gars de l'après midi avait dit oui. 

Il est plus de onze heures et le gars me dit qu'il ferme et d'essayer à côté. Il ne faut pas longtemps au jeune de cette boutique pour accepter de me louer sans même laisser de pièce d'identité. Je repars donc en deux roues et pourrai partir tôt. Dodo vers minuit bien mérité. 

Posté par Fafou48 à 23:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 février 2019

Autour de Puli et du Sun Moon Lake.

Samedi 9 Février :

Je me lève assez tôt pour pouvoir faire un maximum de choses dans les alentours. Je vais aller voir cet endroit où ils louent des bons vélos. Mais d'abord je me rends au coin de la rue où Amy, déjà levée, m'a indiqué un endroit pour le petit déjeuner, au coin de la rue.

Malgré l'heure matinale, il n'est pas encore 8h, ça grouille de monde et presque toutes les petites tables sont prises. Le monsieur qui sert parle bien anglais et me propose des pâtes, un baozi aux légumes et la boisson épaisse au riz et aux cacahuètes.

Je me régale de faire comme les locaux et ça me cale bien. J'avance ensuite vers le loueur de vélos que je n'arrive pas à trouver, il doit être trop tôt ou bien il est fermé pour les vacances. 

Je me retrouve à traverser un petit marché où je goûte, entre autres, un tahin de sésame noir, au goût très prononcé que le grand monsieur faisait avec une machine spéciale, à chaud. Je trouve aussi des fruits de la passion, un filet pour à peine plus d'un euro cinquante.

Un peu plus loin j'achète des petites madeleines étoilées, encore chaudes, que la vendeuse me vend avec un grand sourire lorsque je la prends en photo.

IMG_2536

Alors que je me rapproche du terminal de bus, je rentre dans un petit magasin de location de scooter, tenue par un bonhomme d'un certain âge. Son anglais est imparfait mais, à mon étonnement, il accepte de me louer à la journée sans le permis international.

Me voilà donc sur ma monture de marque Sym, en 125 cm3. Je n'avais pas vraiment prévu ça du coup je sais pas trop par où commencer. Je pars sur une route de campagne longeant des champs de bambous d'eau, du genre Zizania - c'est une espèce de cette plante qui a donné l'expression bien connue "semer la zizanie" - dont les tiges sont consommées ici comme légumes.

IMG_2542

Grâce à mon ami Google Maps je rejoins le temple de Chung Tai, un monastère bouddhiste Chan immense dont il faut réserver à l'avance pour une visite. C'est un monument immense, conçu par C.Y.Lee, l'architecte de la tour Taipei 101. il a demandé onze ans de travail, 650 millions de $ américains et abrite un musée.

IMG_2544

Je continue ma route et décide de continuer vers les montagnes en direction de Wushe. Avant de m'y rendre je m'arrête au Taiwan Geographic Center, le centre géographique de l'île tel que déterminé par les japonais pendant leur occupation. 

Il y a une pierre et un monument commémoratif mais il faut prendre une route - le sentier était fermé - pour rejoindre le vrai centre, matérialisé par des colonnes en haut d'une colline. Sur cette même route on peut rejoindre le départ des parapentes avec une vue imprenable sur la ville. 

IMG_2551

C'est un cul de sac donc je rebrousse chemin et je file vers Wushe. L'ascension est graduelle, puis d'un coup plus importante avec une moyenne de vitesse de 30 km/h pour tout le monde. Après 40 bonnes minutes de route je m'arrête à un joli musée sur les quatorze tribus autochtones de l'île. 

Il y a pas mal d'objets de la vue courante et des costumes traditionnels bien conservés, et des légendes pour chaque tribu intéressantes à lire. 

Je continue de monter un peu et fais demi tour vers 1600m. Je m'arrête dans un petit restaurant en bord de route où une jeune femme bien gentille m'aide à commander puisque tout est en chinois. 

Je prends une délicieuse soupe aux bouchées, brune et goûteuse. Je finis par une paire de mes fruits de la passion. 

20190209_131810

De retour en ville je passe par la gare routière pour récupérer les horaires des bus que j'ai paumé plus tôt. Je décide d'aller maintenant au Lac du Soleil et de la Lune - Sun Moon Lake - à une petite demie heure de route. 

Je commence le tour par l'est et m'arrête au temple de Wenwu. Ce temple est en escalier et on découvre un nouveau temple au fur et à mesure qu'on avance.

20190209_161222

 

Après le troisième niveau il y a un grand mur en granit sculpté avec des passerelles et une fontaine. J'ai été vraiment étonné par ce temple. 

Je continue toujours à l'est et rejoins la pagode Ci'En. Elle est sensée être fermée mais je monte les marches jusqu'à cette dernière - petite suée quand même - et peux voir l'horizon rougir. 

Je reprends là route et essaie de trouver un point de vue me permettant d'avoir le coucher de soleil sur le lac. C'est chose faite depuis le temple déjà fermé de Xuanguang.

IMG_2608

Je finis le tour du lac et reviens à Puli où je retrouve mon hôtesse qui m'a descendu mon linge pour que je n'aie pas à aller le chercher au troisième étage. Elle insiste pour faire un selfie et me rajouter en ami sur Facebook. 

received_2256598401265170

Je file rendre mon scooter et attend un bus. J'ai une demi-heure alors je m'achète deux baozi comme la veille qui étaient délicieux, un bus de banane ananas et un transfo pour prises européennes pour charger les batteries de l'appareil photo. 

Je sais déjà qu'arrivé à Shuishe je n'aurai pas de bus pour rejoindre le village d'Itathao de l'autre côté du lac puisque les bus s'arrêtent vers 17h20. Il est presque 21h alors je fais du stop.

Un jeune couple en BMW fait demi tour pour me prendre et m'amener. Google translate nous aide à nous parler un peu pendant le trajet. Je les remercie grandement et trouve mon auberge que j'avais repéré tout à l'heure.

C'est très cosy et le gérant est sympa. Je pose mes affaires, mets à charger mes batteries puis ressort m'acheter une bière que je déguste dehors avec deux fruits de la passion tout en discutant avec le jeune propriétaire. Je me couche plus tard vers 23h avec dans l'idée de rejoindre Shuishe tôt pour décider de la suite en bus.

Posté par Fafou48 à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2019

Journée de transports principalement, jusqu'à Puli

Vendredi 8 Février :

Je me lève vers 7h et me prépare sans trop faire de bruit pour ne pas réveiller Matt. Je lui laisse un petit mot de remerciement et décolle vers 8h.

Je retrouve la rue principale où je dois prendre le bus jusqu'à la gare. Je m'achète de quoi déjeuner une fois près de celle-ci.

J'hésite un moment entre le train ou le bus. Je choisis finalement le train et procède en deux étapes Tainan - Ershui puis Ershui - Taichung.

J'arrive vers 12h et me dirige vers les compagnies de bus. Pas trop d'attente pour attraper un bus pour Puli, à un peu plus d'une  heure de route d'ici. Je passe à côté du centre d'art intégré dans des anciens locaux ferroviaires. D'où ces belles structures à l'extérieur. 

20190208_133905

Certains des logements sur Puli se sont remplis depuis - il faut vraiment que j'arrête de tergiverser et que je réserve plus tôt - et je suis obligé de me rabattre sur une guesthouse à 850$, vers 15h.

Bon j'avoue que vu l'accueil de l'hôtesse, Amy, ancienne ingénieur qui s'est lancée l'année dernière dans l'aventure des chambres d'hôtes, je ne regrette pas la dépense. La déco est rigolote, les infos toutes bien mises en avant, et l'hôtesse aux petits soins. 

Grâce à elle je sais ce que je vais faire ce soir pour valoriser un peu cette journée. J'irai au night market puis près de la rivière voir le festival des lanternes. 

Je bouge vers 17h vers ce marché. Il est en plein air comme à Tainan. Le principe est le même, des jeux pour les enfants, des stands de nourriture et des vêtements. 

Je continue à pied pour rejoindre la rivière et la suis jusqu'à apercevoir les premières lanternes dans un petit parc avec un cheminement sur des passerelles en bois. 

IMG_2496

Il y a tous les thèmes, dessins animés, scènes de la vie courante, religion. C'est très beau. Mais le plus beau est sur le bord de la rivière, sur plusieurs centaines de mètres, les décorations en lanternes sont alignées et der reflètent dans l'eau. 

IMG_2513

Je me régale à pendre des photos et en fais profiter Mélanie et les enfants en direct sur Messenger. J'échange en même temps avec un couchsurfer qui ne pouvait pas m'héberger et me propose de manger avec eux dans un resto québécois. 

IMG_2516

Je m'y rends à pied et regarde la carte, pas de Poutine et rien en dessous de dix euros le plat. Je décline gentiment l'invitation et me rapproche de la guesthouse. 

Près de celle-ci je trouve un restaurant de hot pot, spécialité taïwanaise, avec un bouillon maintenu au chaud par une bougie à l'alcool, dans lequel il y a du chou, du tofu, du maïs doux, un oeuf, une petite saucisse, un mini épi de maïs, des tripes et la viande choisie, pour moi du mouton. 

IMG_2527

Il y a aussi plein de sauces et le thé et le riz à volonté. Ça fait longtemps que j'ai pas autant mangé pour si peu, à peine quatre euros. Je suis repus, j'ai dû même en laisser. 

Je rentre à l'auberge et rencontre un nouvel hôte, un petit métis américano-taïwanais qui vit à Hong Kong. Je demande à Amy si elle sait où je peux faire une lessive. Je prends mes affaires et elle m'accompagne tout près pour lancer la machine. 

Le temps du cycle j'écris mon blog sur le canapé pendant qu'Amy regarde la télé. J'en profite pour rajouter quelques photos sur l'album en ligne sur Facebook.

Je retourne récupérer la lessive et fais un cycle de séchage avant de monter au dernier étage de l'auberge pour l'étendre. Je finis d'écrire et je vais me coucher vers 23h.

07 février 2019

Journée dans Tainan l'ancienne capitale. 2

Jeudi 7 Février :

Je me lève vers 7h et me prépare le temps que Matt se réveille. On va ensuite pendre le petit déjeuner ensemble. On trouve un endroit sympa et je prends du sucré et Matt plutôt du salé. 

Je décide de laisser mon sac chez lui et de le tenir au courant dans la journée si j'ai des réponses positives pour le couchsurfing. Je prends un itinéraire en bus jusqu'à Anping, un des plus vieux quartiers de Tainan. 

J'y suis une cinquantaine de minutes plus tard pour un prix tout bas. Malgré qu'il soit à peine 10h il commence à faire bien chaud. Il y a pas mal d'espaces verts et une rivière qui passe par là avant de se jeter dans la mer de Chine. 

Je me dirige vers le fort que je ne visiterai pas et prends plutôt du temps pour flâner dans Anping street, la rue commerçante.

IMG_2375

Se balader ici est un plaisir pour bien des sens, vue - une belle artère bien remplie avec de belles choses à manger et des de l'artisanat - odorat - ces belles choses à manger sentent aussi très bon - et goût parce que tout le long on te fait goûter des échantillons. 

IMG_2384

Je goûte donc plein de choses et j'essaie une orange séchée médicinale à chair brune qu'on fait fondre dans la bouche et qui est bonne pour la gorge. Un peu plus tard dans un autre stand j'en achèterai un bocal. 

IMG_2382

Il y a vraiment de tout, des brochettes de viande, des saucisses, des beignets divers et variés sucrés ou salés, des brochettes de calamars, des oeufs de caille, des huîtres chaudes ou gratinées et la spécialité du coin omelette aux huîtres. 

IMG_2392

C'est ce que je prendrai pour déjeuner dans une petite cantine bondée avec un petit bol de riz. C'est spécial je dois avouer, surtout qu'il n'y a pas que de l'oeuf il y a aussi une préparation à base de farine de riz qui la rend un peu gluante. 

IMG_2400

Avant de repartir vers l'arrêt de bus je visite aussi un joli temple bien animé. Une fois trouvé un arrêt je me rends vite compte que c'est pas gagné pour retourner en centre ville, alors écrasé par la chaleur - plus de 30°C ici aujourd'hui - je décide d'y aller en taxi. 

Bon ça m'a coûté un peu mais je peux enfin continuer à visiter la ville. Je me fais déposer près du temple du dieu de la guerre, puis vais en voir un autre très joli pas très loin. Je me balade ensuite dans les rues adjacentes et découvre ce beau bout de rue décoré de centaines de lanternes. 

IMG_2447

Je passe ensuite par une rue commerçante rappelant un peu celle de ce matin en plus large. Les sens en alerte j'essaie de ne pas craquer. Je me réserve pour le night market auquel je me rends à pied - merci Google Maps - ce qui fait une belle tirée.

Il est en plein air et il est constitué de stands de nourriture, rassemblés sur quatre allées sur la droite, des stands mixtes avec des vêtements, des jouets, des bijoux, et des stands de jeux pour les gosses avec toute la panoplie, du jeu de lancer d'anneaux au flipper à billes, etc.

IMG_2463

Je me balade un bon moment faisant mes achats vers la fin pour les ramener à Matt pour dîner. Je prends des bouchées vapeurs en assortiment, des bouts de caramels de riz dans une enveloppe frite, et des fèves cuisinées au piment et au poivre. 

IMG_2484

Je repars en marchant et trouve un bus pour me rapprocher de chez Matt. J'achète une bière pour patienter car il est sorti un peu et n'est pas chez lui. Il arrive un peu plus tard et nous nous réjouissons de mes emplettes tout en continuant de discuter de religion, de voyage, de films et de musique. 

Vers minuit je lui dis que j'ai les yeux qui piquent et qu'il me faut vraiment me coucher maintenant car demain j'essaierai de me lever tôt pour rejoindre Puli.

06 février 2019

Tour de l'île de Liuqiu en scooter électrique puis transport jusqu'à Tainan

Mercredi 6 Février :

Lever vers 6h15 pour être au plus tôt au bateau. J'arrive à prendre celui de 7h30 qui part d'ailleurs un peu avant. J'ai eu le temps d'attraper quelque chose à grignoter. Je mange ça le temps du trajet. On arrive avant 8h. 

Je trouve un endroit où ils louent des scooters électriques et un expatrié m'aide pour la location. Pour 500$ ça serait jusqu'au lendemain 17h, moi je demande que pour aujourd'hui ce qui fait 100$ de moins. 

Je vais faire le tour dans le sens anti-horaire, comme la plupart des gens. Je commence donc par le flower vase rock, comme son nom l'indique le caillou qui ressemble à un vase. 

20190206_082750

Ensuite je fais un arrêt et paye mon ticket valable pour tous les sites de l'île. La balade menant à la beauty cave est sur un sentier en bois et en béton avec des points de vue sur l'eau turquoise. Les grottes sont ouvertes et couvertes d'arbres et de fougères. 

Au point de vue suivant près de l'eau je peux voir mes premières tortues. Un peu plus loin on peut même se rapprocher sur les cailloux et je pourrais presque toucher cette énorme tortue. 

IMG_2293

Quand je continue sur la côte ouest il y a une zone appelée Sanzu Ditch, une grande crevasse dans la forêt, dans cette roche corallienne présente dans toute l'île, qui s'est soulevée par des mouvements tectoniques.

Des passages en planches de bois sillonnent cette crevasse qui a plusieurs branches. Les falaises sont couvertes de végétaux épiphytes et de fougères qui se plaisent dans cet environnement toujours humide. 

IMG_2313

Avant de repartir j'attrape une saucisse noire à un petit stand qui semble être faite de seiche et d'encre, j'adore. Il y a plusieurs points de vue où je m'arrête avec le scooter. À un des derniers, à la pointe sud de l'île, je m'achète un délicieux jus de mangue.

IMG_2347

Juste après la côte devient découpée comme une dentelle de roche corallienne. Je monte voir le phare blanc de l'île qui n'a pas vraiment de point de vue et, à côté, un vieux banian spectaculaire et centenaire. 

IMG_2354

Sur le retour je m'arrête à la seule plage de sable devant laquelle il n'y a pas de corail et vais faire trempette dans cette eau à 25°C.

IMG_2363

Je vais acheter ensuite un beignet de légumes pour manger un peu avant de rejoindre le marché aux poissons où je vais déjeuner. 

20190206_143508

Je me pose un peu après 14h et vais à l'endroit où il y a des sashimis que j'avais vu hier. Je prends un riz frit aux crevettes pour accompagner. Les morceaux crus sont de belle taille et bien coupés. Il y a des morceaux de thon rouge, la spécialité locale dont la pêche est réglementée.

IMG_2364

Je repasse par la guesthouse, récupère mon sac et rejoins l'arrêt de bus à pied. Je prendrai un bus puis un train. Sur la route j'envoie des demandes en couchsurfing pour Tainan et arrive à avoir le contact d'une jeune fille qui me met en contact avec un ami à elle. 

Je le contacte et rejoins son appartement vers 20h. C'est un canadien qui vient juste d'arriver ici. Sa chambre est toute petite mais il a un matelas. On sympathise assez vite et je lui propose de l'inviter à manger. 

Avec ces vacances on a un peu de mal à trouver quelque chose d'ouvert. On trouve un endroit où ils cuisinent la viande, servie sur des plats en fonte qui crépitent encore, avec des pâtes et un oeuf avec une sauce très poivrée. On se régale en plus il y a une soupe au mais doux et du thé à volonté. 

On se rentre et on discute pas mal de nos expériences de voyage. Il est là pour faire professeur d'anglais pendant un an puis il va faire sa formation pour devenir moine bouddhiste. On se couche vers minuit. 

Posté par Fafou48 à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2019

En transit jusqu'à Donggang, ville de pêcheurs.

Mardi 5 Février :

Je me lève assez tôt pour pendre un bus vers le sud. Je prends le petit déjeuner inclus cette fois avec du thé et des toasts. Je suis avant 8h30 près de l'arrêt de bus. Je me dis qu'en attendant ce dernier je pourrai essayer le stop.

Au bout de deux minutes un surfeur qui venait de faire sa session sur la côte me prend pour m'amener jusqu'au village des sources chaudes de Zhiben au sud de Taitung. Je le remercie pour ce bout de chemin où il a été assez prompt à discuter et qui est passé vite.

Une fois dans Zhiben j'avance sur une avenue pensant trouver la gare de train. Je finis par trouver des gens qui, grâce à Google traduction, me proposent de m'amener en scooter. Je retrouve bien l'hospitalité taïwanaise et suis content d'être à nouveau sur le bon chemin. 

J'aurai voulu aller vers le parc national de Kenting au sud mais à cause du nouvel an je n'arrive pas à trouver de logements en dessous de 60 euros. Je prends donc le train 20 minutes après pour Fangliao sur la côte sud ouest. 

C'est un express passant par beaucoup de tunnels avec de jolies vues sur l'océan Pacifique entre. Je suis donc à la gare d'arrivée un peu avant midi et trouve facilement l'arrêt de bus.

Je m'achète à manger deux beignets fourrés, un au porc et oignons, l'autre aux légumes et nouilles.

IMG_2168

Je n'ai pas trop d'attente là non plus et après un peu plus d'une heure et demie j'arrive à Donggang, ville de pêcheurs assez animée. 

C'est le seul endroit où j'ai trouvé une guesthouse à 17 euros seulement, en dortoir mixte. Je la repère rapidement et laisse les affaires car le ménage n'est pas encore fait. 

Je suis donc parti à l'aventure à visiter la ville vers 14h30. Je commence par passer au terminal des ferries pour la petite île de Liuqiu. Je prends les horaires et me rends ensuite à côté dans le Huaqiao Market. 

IMG_2183

C'est un marché ouvert l'après midi et qui vend les poissons frais de ce matin ainsi que des poissons séchés et des fruits de mer de toutes sortes et couleurs.

IMG_2177

Il y a aussi toute une partie réservée à la restauration avec des sashimis (poisson cru) des fruits de mer frits ou crus, des pâtes chinoises. Je me dis que ce soir j'y viendrai pour dîner. 

IMG_2181

Je vais ensuite vers le centre et passe par un premier temple assez animé et très beau. J'y reste un petit moment essayant de m'imprégner des pratiques de culte que j'observe. 

IMG_2200

Je marche ensuite jusqu'au temple le plus réputé ici, Donglong Temple, connu pour son entrée en arches dorées. L'ensemble est immense et il y a énormément de fidèles.

IMG_2216

En y allant je m'arrête acheter à manger dans une petite rue, des xiao long bao, pour pas changer, et deux pâtisseries faites à base de pâte à crêpe fourrée, une au taro l'autre aux haricots rouges. 

IMG_2225

Je fuis quelque peu l'agitation et me pose près du port pour manger. Il y a encore quelques feux d'artifice ça et là et de l'autre côté du canal il semble y avoir une célébration avec des percussions et deux dragons. J'observe ça d'un peu loin puis retourne vers le temple. 

IMG_2240

J'y reste un peu moins étant donné le trop de monde pour moi. Je reviens par une autre route et retourne à la guesthouse me poser un peu. Je m'occupe du blog et des photos ainsi que de regarder les possibilités de logement pour la suite de mon périple.

J'envoie aussi des demandes de couchsurfing pour la ville de Tainan, ancienne capitale, car avec le nouvel an il n'y a rien en dessous de 90 euros dans cette ville.

Je ressors vers 19h30 pour manger. Ça s'est bien vidé maintenant. Mon choix se porte finalement sur des huîtres frites avec un bol de riz pour accompagner. Je suis servi rapidement. C'est très bon avec un mélange d'épices pour les tremper dedans. 

Je rentre ensuite et reste un peu dans l'entrée pour lire. Je me couche pas trop tard histoire de me lever tôt demain pour pendre le bateau pour Liuqiu Island.

Posté par Fafou48 à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2019

Chouette journée autour de Dulan

Lundi 4 Février :

Effectivement l'activité a fait que j'ouvre les yeux vers 7h. Je me cache sous la couette un peu plus pour dormir jusqu'à 8h. 

Après une bonne douche je sors dans la rue et m'installe dans la première cantine à gauche de notre établissement. Ils font des bouchées qu'ils font saisir à la plancha. Je prends ça et un baozi, un beignet vapeur fourré au porc et un thé glacé. 

IMG_2051

Je pars ensuite vers la gauche pour rejoindre un des accès à la plage. Je marche un bon moment sur cette plage au sable noir et or, avec le vent qui soulève les paillettes dorées qui viennent vous fouetter les jambes. 

IMG_2067

Je rejoins la pointe sauvage de Dulan mais dois rebrousser chemin pour revenir vers le village. En remontant je trouve le jeune français d'hier soir et on discute un moment. Il fait bien soleil et chaud ce matin malgré le vent. 

Je le quitte et continue de marcher pour rejoindre l'arrêt de bus après avoir récolté deux Custard Apple au pied de leur arbre qui commençaient à s'abîmer. Le bus arrive assez rapidement mais bifurque vers l'intérieur des terres à Donghe. Je descends donc là.

Ça tombe bien, dans les choses à faire sur le Rough guide il y a entre autres le conseil de tester le baozi original d'ici inspiré de la culture tribale. Il y en a plusieurs sortes. Je jette mon dévolu sur celui aux légumes. 

IMG_2084

Je le dévore sur le bord de la route en attendant le bus. Je me dis que je pourrai essayer le stop et après trois minutes un gars d'en Volkswagen caravelle s'arrête et me dis se rendre à Hualien.

Ça le gêne pas de me déposer à l'entrée du parking de l'accès à l'île de Sanxiantai. Il n'y a pas trop de monde avec ce temps venteux. Le pont ressemble effectivement à un dragon enjambant la mer jusqu'à l'île de Sanxiantai. Une légende tribale voulait que la zone était protégée par un dragon c'est pourquoi ils ont fait faire le pont avec cette architecture particulière. 

IMG_2091

Après avoir grimpé et redescendu les huit arches, le passage est en ponton en béton sur un chemin tracé au milieu d'une végétation naturelle composée de plusieurs végétaux endémiques dont un arbuste piquant qui fait des genres de fruits comme des ananas. 

IMG_2094

Le sentier bétonné fait une boucle. Si on veut rejoindre le phare il faut balader directement sur la côte volcanique escarpée. La roche est dure et tranchante et composée de scories allant du rouge au noir. 

La mer est bien agitée et les vagues viennent se fendre sur la roche. Avant d'aller au phare je vais à la grotte qui traverse le rocher principal et permet de rejoindre à pied la pointe de l'îlet. 

Puis je repasse de l'autre côté, rencontre des jeunes qui étaient au café hier, lorsque j'arrive en haut de la volée de marches qui mènent au phare.

Je grimpe les derniers mètres hors sentier en faisant attention et rejoins le plus haut point de l'île, 77m au dessus du niveau de la mer, pour pendre quelques photos. Le vent balaye mon visage et je suis content d'être seul en haut. 

20190204_133917

Je finis mon tour de l'île puis m'arrête manger un plat de pâtes avant de repartir en bus. Les jeunes retournent aussi à Dulan par le même bus. On arrive 45 minutes après juste devant l'ancienne usine de sucre.

Elle a été réhabilitée en quartier culturel avec des artisans et des petits restos branchés, brasseries. Tout est fermé évidemment ce jour de réveillon. J'achète une glace au jus de fruits de la passion délicieuse dans le seul commerce ouvert. 

IMG_2128

Au lieu de rentrer à la guesthouse, comme il n'est que 16h30, je vais marcher dans l'arrière pays, en direction des montagnes et du Moonlight Inn, conseillé par Alex, le gars dont j'ai lu le blog. Il sera probablement fermé mais ça fera une balade. 

En montant il y a quelques jolies rizières plantées récemment. Il y a aussi un site archéologique avec des pierres sculptées, un tombeau et même des menhirs. J'arrive en haut un peu moins d'une heure après et suis seul. 

IMG_2140

La vue depuis la terrasse en bois est magnifique, on voit toute la baie de Dulan. Je vois aussi les feux d'artifice que font déjà péter les gens pour le réveillon.  Je déguste un des deux fruits que j'ai récoltés ce matin. C'est délicieux et très juteux et sucré.

Je redescends de nuit au clair de la lune qui est cachée derrière les nuages. Je m'arrête à l'épicerie et m'achète une bière pour ce soir et un peu de chocolat noir japonais. 

Comme il est presque 19h je regarde pour manger dans un restaurant. Je prends une brochette de coeurs de poulets et une soupe au calamar et aux pâtes de riz fines. Elle est très bien assaisonnée et je me régale. 

IMG_2153

De retour à la guesthouse une paire de jeunes d'Amérique centrale dont un bon joueur de guitare animent la soirée. Il y a aussi une soupe commune avec plein de bonnes choses à cuire dedans. Je suis blasé d'avoir déjà mangé. 

Je me pose dehors et je rédige mon blog tranquillement. Je me pose ensuite dans la salle au premier étage où je discute un moment avec un australien.

Je finis mon blog et essaie de me coucher tôt mais à minuit tout explose, les quelques pétards de la soirée n'étaient qu'un échauffement pour ce qui allait se passer à minuit.

Pendant un bon quart d'heure tout le monde lance ses propres feux d'artifice qu'ils ont achetés sur les stands maintenant dévalisés dans la rue. Ça sent fort la poudre. J'arrive alors à me coucher peu après minuit. 

03 février 2019

Galère en scooter puis déplacement jusqu'à Dulan.

Dimanche 3 Février :

Je le lève vers 6h15 pour pas partir trop tard pour les Quinshin Cliffs. Je mets environ trois quarts d'heures à rejoindre la route à succession de tunnels et de parapets depuis lesquels on peut apercevoir les falaises se jeter dans Pacifique. 

20190203_094555

Alors que je me retournais pour avaler les quarante kilomètres de bitume, je trouve que mon scooter danse de l'arrière. Je comprends assez vite ce qu'il m'arrive, j'ai crevé. Je pousse 500m de plus en montée jusqu'à l'entrée d'un tunnel et appelle le loueur. 

Son anglais est approximatif, il me rappelle plusieurs fois repoussant l'horaire. Et quand je m'attends à un dépannage avec rapatriement du scooter et bien non c'est un réparateur ambulant qui me met une mèche,  regonfle le pneu et me ponctionne 800$ soit presque 20€.

20190203_102102

Et alors que j'ai attendu 2h, c'est vrai avec une super vue, il faut encore que je revienne, la journée est bouffée. Je tarde encore plus en allant me racheter cinq xiao long bao pour me remonter le moral. 

Je rends mon scooter et vu qu'il ne veut rien savoir je m'en vais comme un prince et rentre me doucher à la guesthouse. L'hospitalité de l'endroit me redonne du baume au coeur et je mange mes bouchées avec appétit. 

Plus tard je finis mon sac et file vers le terminal de bus. Il y en a un qui va à Chenggong, plus de direct aujourd'hui pour Dulan il me faudra prendre un deuxième bus. Je pars vers 14h10.

J'arrive à Chenggong sous le déluge. Je m'abrite un moment devant un vendeur de thé avec des boulettes de Taro, des genres de billes à base de farine de Taro qui sont gélatineuses. Il y a à boire et à manger, c'est le cas de le dire. 

Par contre la petite vendeuse sympa m'indique où pendre le bus. Je monte donc un peu plus haut dans la rue. L'hospitalité taïwanaise mer réchauffe à nouveau le coeur lorsque on m'amène un petit tabouret et qu'on vient m'expliquer en anglais à nouveau où se trouve exactement l'arrêt. Juste à côté un magnifique hibiscus.

20190203_170142

Les averses se succèdent et le bus arrive enfin. Il y en a pour un peu plus de 25 minutes pour arriver à Dulan. Je trouve rapidement la guesthouse très auberge espagnole que j'ai réservé en venant, le Travel Bug Inn.

J'ai eu un bon prix aujourd'hui et je demande déjà pour demain. Ce sera légèrement plus cher mais quand même moins que sur internet. On le montre le dortoir déjà bien occupé. Je suis en haut d'un lit superposé. 

Je pose les affaires, il y a pas mal de jeunes occidentaux dont un français qui font l'apéro. Un anglais mange une belle soupe et m'explique où il l'a acheté. Je vais m'en chercher une et une bière et je me pose avec eux pour faire mon dîner. 

20190203_192555

Plus tard je m'installe sur une couchette pour écrire mon blog puis quand j'ai fini j'enchaine en créant un album photo sur Facebook où c'est beaucoup plus facile. J'appelle ensuite Mélanie et les enfants en messenger vidéo.

Je vais me coucher vers minuit et m'accorde une nuit sans mettre de réveil mais vu l'animation dans l'auberge de jeunesse je pense que je serai levé tôt.

02 février 2019

Dans les gorges du Taroko

Samedi 2 Février :

Je me lève vers 8h ce matin, pas trop pressé car je prends mon scooter vers 9h. Je pars vers 9h30 le temps de faire les papiers. Je vais chercher des Xiao long bao là où j'ai repéré hier soir. Je fais la queue et en prends cinq.

Je prends ensuite la direction des Gorges du Taroko mais fais une pause dans une pâtisserie pour pendre un thé et un délicieux gâteau à la noix. Je déguste mes bouchées avec une sauce au soja, vinaigre et oignons.

20190202_102020

Je reprends la route vers 11h. J'arrive environ 45 minutes après. Je m'arrête d'abord au village de Buluowan. Il y a un joli sentier en bois qui mène à un joli point de vue sur la rivière et la retenue d'eau du barrage en contrebas. 

Par contre les autres attractions sont fermées dont le sentier qui passe sur un pont suspendu en travaux. Même la boutique de produits de la tribu Truku est fermée. 

Je repars donc assez vite et rejoins le Swallow Grotto trail,  qui est en fait l'ancienne route. C'est là que j'ai vu les plus beaux points de vue dans les gorges. La rivière d'un bleu unique serpente au milieu de gorges bien serrées à cet endroit. 

20190202_122025

Plus loin je m'arrête dans un joli temple en arrivant à Tianxiang, le Xiangde Temple. On traverse un joli pont puis on gravit les marches pour accéder à plusieurs temples et une jolie pagode. 

20190202_130633

20190202_130051

En descendant je vois une veille dame très belle avec son chapeau en bambou qui me laisse la photographier.

IMG_1956

 

En arrivant au scooter j'ai une petite surprise, une amende de stationnement, malheureusement pour eux, toute en chinois donc je me prends pas la tête. 

Je continue la route vers les hauteurs, le temps est moins ensoleillé maintenant. Je m'arrête voir les sources chaudes de Wenshan malgré le sentier fermé lui aussi. Je me décourage cela dit devant le sentier très accidenté après le pont qui descend aux sources. Je remonte et reprends la route à la recherche du Lianhua trail.

J'en trouve un autre qui descend profond dans la vallée sur une crête avec des marches en bois et des filets de chaque côté. Lui aussi est fermé après 500m. Je vais un peu plus loin mais abandonne car c'est vraiment mal entretenu. Je fais une pose sous un châtaignier pendant la rude remontée. 

20190202_143125

Je suis allé assez loin dans la vallée je rebrousse chemin. Je trouve le Lianhua trail finalement mais lui aussi est fermé, dommage car il commençait à flanc de falaise. 

Là luminosité baisse j'ai pas très chaud quand je conduis. Pas de pluie heureusement, c'est déjà ça. Je passe par des routes différentes dans Hualien et retrouve le marché de nuit. 

Je m'y arrête pour manger. Je prends un genre de crêpe frite avec un oeuf. Plus tard je m'assois et commande un riz frit avec du mouton. 

20190202_201431

Je reviens vers 21h30 à la guesthouse et me pose dans l'espace commun. Je me fais un thé vert et mange la moitié de la pomme que l'équipe avait gentiment offert pour le nouvel an chinois. 

Je me mets à l'écriture de mon blog et y travaille jusqu'à presque minuit. J'ai les yeux qui piquent et je dois me lever tôt demain matin pour aller voir les Quinshin Cliffs.

Posté par Fafou48 à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2019

De Taipei à Hualien en train et un avant-goût des gorges de Taroko

Vendredi 1er Février :

Lever vers 7h. Mon hôte est rentré tard et a encore un peu mal au cheveux. On va déjeuner dans une autre boutique qui fait des genres de sandwiches chaud avec du porc, de l'omelette, de la sauce aux cacahuètes. On en prend un chacun et on arrose ça avec un thé.

On prend ensuite le métro où on parle un peu du déroulé de ses vacances à venir. Cette année les taïwanais et les chinois ont neuf jours pour le nouvel an chinois qui se trouve entre deux week-ends. Il m'explique donc que chaque jour se passe quelque chose de différent, particulièrement centré sur la famille cela dit.

Je le salue un peu plus tard lorsque je prends ma correspondance pour la gare. J'arrive vers 9h15 et ne trouve pas de train pour Keelung avant 12h15, du coup je repense mon planning et décide d'aller vers le sud. Je prends un train pour Hualien qui mettra à peine deux heures pour arriver. Il pleut sur la côte pacifique, le ciel est blanc gris et les nuages s'accrochent aux montagnes du centre de l'île qui se jettent directement dans le pacifique.

J'arrive donc vers 12h30. J'ai essayé de demander en couchsurfing sur Hualien mais j'ai eu deux réponses négatives, du coup j'ai réservé une chambre en dortoir dans une guesthousse non loin de la gare la Hive Bnb.

Je m'y rends et me fais montrer ma chambre. C'est un dortoir de huit lits où je suis pour l'instant le seul. Je pose mes affaires et je me raproche de la gare de bus pour aller dans les Gorges de Taroko.

Je m'achète des petites bouchées à la vapeur et un genre de gâteau local très réputé à la farine de riz avec du sésame en poudre à l'intérieur. Je mange tout ça dans le bus qui mettra une petite heure pour rejoindre Lushiu.

IMG_1820

 

Le paysage depuis le bus devient intéressant après une demi-heure de route. On voit bien au fond des gorges la rivière d'un bleu rappelant celui des rivières alpines.

Lorsque je descends du bus je rejoins un bout de balade à flanc de falaise. Il y a des panneaux d'explications sur les arbres et la faune qui sont en anglais et chinois.

IMG_1831

 

La balade est bien agréable avec de chouettes points de vue sur les gorges. Elle est courte, à peine deux kilomètres, et rejoint Heliu où il y a un pont suspendu où je me rends. J'arrive même à prendre une photo sans personne dessus.

IMG_1842Comme c'est trop tôt pour le dernier bus, je pars en marchant vers le suivant. Il est en fait très éloigné et je marche plus de cinq kilomètres avant de me faire enfin prendre en stop par une gentille famille qui retourne sur Hualien.

Ils me posent plein de questions pendant le trajet retour et je leur apprends quelques mots de français. Ils me déposent juste devant ma guesthouse. Je pose mes affaires et je repars à pied puis prends un taxi jusqu'au Night Market.

Il est sur une esplanade avec des stands bien rangés et décorés de lanternes pour le nouvel an. On peut goûter des choses quasiment à tous les stands. Je goûte à pleins de trucs aussi bien sucrés que salés et je goutte du très bon thé Oolong.

Je fais la connaissance d'une jeune fille, Yu, à un stand de riz quand sa mère me fait goûter un mélange de riz blanc et de riz rouge dans un petit gobelet. On discute un bon moment en utilisant google translate pour nous aider. On finit par un selfie chacun. 

20190201_194533

Je continue ensuite à me balader de l'autre côté où il y a d'autres restaurants et des boutiques de fête foraine. Il y a aussi des lanternes et un énorme sanglier - ou cochon de terre, c'est le vrai nom dans le calendrier chinois - en lanterne animé.

IMG_1879

 

Je repars ensuite à pied et m'arrête sur un banc près d'une fontaine et déguste mon burito taïwanais et un pâté de riz typique de l'ethnie Hakka, au porc et légumes, que j'ai acheté dans le marché.

En retournant vers ma guesthouse je reste émerveillé devant deux boutiques en concurrence dans une rue adjacente à l'avenue que je suis, vendeurs de bouchées au porc.

Les cuiseurs vapeurs sont recouverts de tours de paniers en bambous et il y a deux files d'attente bien longues. Je me promets de retourner ici demain matin pour le petit déjeuner.

IMG_1890

J'arrive vers 22h à ma guesthouse et passe un bon moment à rédiger mon blog. J'ai aussi ma chérie et la petite Yu shui m'apprend qu'elle est soldat dans l'armée taïwanaise et qu'elle rêve de voyager en Europe. 

Je suis bien cassé,  j'ai encore marché presque 20 km aujourd'hui, presque plus de 60 km en trois jours, demain je loue un scooter. Dodo vers minuit. 

31 janvier 2019

Deuxième journée de visites à Taipei finie en musique.

 jeudi 31 janvier 2019 :

Lever juste avant 7h et même temps que mon hôte. On file ensuite déjeuner dans un café plus occidental où il commande des oeufs au plat, des crêpes avec omelette et bacon, et des nuggets avec un thé noir.

On file ensuite au métro. Je le quitte à la jonction avec la ligne rouge que je vais emprunter toute la journée. Je vais jusqu'au terminus, Tamsui, littéralement "eau douce", qui se trouve non loin de l'embouchure du fleuve. 

C'est une petite ville tranquille avec un joli front de mer et quelques bâtiments d'intérêt dont un fort et plusieurs temples ainsi qu'une église. 

Le clou de ma visite sera le marché de jour qui a lieu dans une rue principalement, couverte et pas très large, et assez bondée. Mais c'est une réelle plongée dans l'art culinaire taïwanais. J'avais envie de m'arrêter pour acheter des choses à goûter tous les dix mètres. 

Ici de la belle brioche dorée, là des étals de poissons frais, de beaux fruits et légumes, des boulettes de viande, des canettes rôties, plein de nouveaux beignets, des gâteaux très similaires à des pasteis de de Belem, bref de quoi faire des heureux. J'ai acheté quelques pâtisseries et un beignet au porc. 

Je rejoins ensuite le métro et pars vers Beitou, plus précisément xinbeitou, un village de Taipei où il y a des sources chaudes. Je commence par un musée assez instructif, puis je monte jusqu'au hell Valley - la vallée de l'enfer, pas celle à côté de Saint Léger de Peyre - la résurgence de toute cette eau chaude et soufrée. D'ailleurs on peut voir de la fleur de souffre pousser à l'embouchure des tuyaux qui rejettent de l'eau dans le ruisseau. 

20190131_131122

C'est vrai que ça ressemble un peu à l'enfer malgré le cadre idyllique avec la verdure autour. Il y a de la vapeur de soufre qui s'échappe à la surface de cette eau d'un coloris vert bleu spécifique, à 97°C, accompagnée de l'odeur fétide du dioxyde de soufre. 

En redescendant dans la vallée je m'arrête aux bassins publics en plein air où une queue se forme le long du trottoir. Je vais demander si c'est bon avec mon caleçon synthétique propre mais c'est pas possible alors je laisse tomber et m'arrête un peu plus bas aux bains publics d'eau de la source chaude.

Et bien là pas de problème de maillot puisque on fait trempette dans un des deux bains en pierre l'un entre 42 et 44°C, l'autre entre 44 et 46°C, dans son plus simple appareil, tout Nu!

Ça reste bien agréable malgré qu'il faille un certain temps pour s'immerger jusqu'à la poitrine et qu'il n'est pas conseillé de rester  trop longtemps dedans. 

Je reprends ensuite le métro après avoir grignoté et rejoins, toujours sur la ligne rouge, l'arrêt pour les temples de Confucius et de Baoan. L'un comme l'autre sont magnifiques, très ornementés, avec une richesse dans les détails des sculptures sur le toit, les colonnes, les frontons, c'est impressionnant et coloré.

20190131_153227

Il y a beaucoup de fidèles à Baoan et le temple est encore plus grand que celui de  Longshan. Il y a toujours des nouvelles choses à découvrir, des décors, des accessoires. 

Je remonte dans le métro et vais vers la tour Taipei 101, l'ancien gratte-ciel le plus haut du monde, avec ses 508m, avant qu'il ne soit détrôné en 2011 par la tour de Dubaï. Je me fais accoster dans le métro par un australien d'origine chinoise. Il semble bien motivé pour m'accompagner une partie de la soirée.

20190131_165110

Après une paire de photos au pied de la tour, Michael insiste pour le payer un thé dans la galerie marchande sous la tour. On discute un peu et j'essaie de lui glisser que j'ai une petite amie car je commence à me sentir mal à l'aise. 

Bref, de retour à Chiang Kai Shek Memorial Hall, on va d'abord voir l'intérieur que j'avais loupé hier et on reste pour voir la fermeture des portes immenses en fer, en galandage. 

Ensuite Michael insiste pour essayer d'aller acheter une place bien que je lui ai dit que c'était quasi complet hier. Il en trouve une juste derrière moi à quatre sièges d'écart.

Je lui fais comprendre que j'ai besoin d'un peu d'espace en attendant l'ouverture des portes, et je discute un peu avec ma chérie sur messenger. 

On entre un peu avant 19h dans l'édifice et on monte le tapis rouge, comme à Cannes, jusqu'à l'étage puisque notes avons des places en balcon. On est bien placés, presque face à la scène. 

20190131_192753

La salle a de la gueule, et c'est un orchestre symphonique taïwanais qui s'installe peu après, une centaine de musiciens, à cordes, à vent ou à percussions, avec une gamme d'instruments locaux.

Le petit mais vif chef d'orchestre lance le concert et je découvre enfin ces sons, et les instruments dont ils proviennent, ceux que j'avais une fois ou l'autre entendus dans des films chinois comme Ip Man par exemple. 

C'est une réelle plongée dans un nouvel art et j'apprécie vraiment ces deux heures passées comme une fusée. Ce sont les meilleurs 8,50€ investis de ma vie. 

Il est temps de retrouver le chemin de chez mon hôte et de saluer Michael. Emilien n'est pas encore rentré et son chat s'impatiente. Moi j'écris mon blog et je réfléchis à mon programme de demain. Je me couche d'ailleurs assez tard, vers 1h.

30 janvier 2019

Journée agréable dans la capitale Taipei

Mercredi 30 Janvier :
Je me lève en même temps que Emilen vers 7h. Je me prépare pour partir avec lui. Il m'amène déjeuner dans une petite cantine locale. Il commande un lait de soja, des crêpes au sésame avec un beignet effet une omelette au oignons jeunes ainsi qu'un plat de bouchées au porc cuites à la vapeur. 

Elles s'appellent les Xiao long bao. Pour les déguster, on utilise une cuillère chinoise, on met le Xiao long bao dedans et on commence la première bouchée, le jus sort tout de suite, mais il reste dans la cuillère au lieu de couler partout.

C'est délicieux et ça cale bien. On prend ensuite le métro non loin. Je charge l'easycard qu'il m'a prêté avec du crédit et on part sur la ligne orange puis je le quitte à la ligne bleue où il continue pour rejoindre son boulot. Il m'a donné un double de ses clefs du coup je suis assez libre. 

De la station où je descends je vais me balader dans un creative park qu'Emilien m'avait recommandé mais il est trop tôt, à peine 8h30 et tout est fermé.

Je reprends le métro direction le Zoo de Taipei depuis lequel je peux pendre le téléphérique pour la colline de Maokong.

L'entrée au zoo est à moins de deux euros et il est immense, avec plusieurs zones selon l'origine climatique ou géographique des animaux.
20190130_131513Ça fait une belle balade et j'ai l'impression de ne jamais en finir. Je vois quand même quelques beaux spécimens d'oiseaux et j'assiste à une session de chant des gibbons, c'est assez impressionnant. 
Chant des gibbons au Zoo de Taipei.

La section des insectes est chouette aussi avec un passage par une volière de papillons qui se posent sur vous et qu'on peut photographier de très près. 
20190130_110120Après avoir vu quelques pingouins puis un ours je trouve la navette pour rejoindre un des arrêts du téléphérique. Ils l'appellent Maokong Gondola - la gondole de Maokong.

Je n'attends pas une bulle avec le sol transparent, celle qui vient en premier me convient. Je suis avec une petite famille. 

Dommage que le temps se soit couvert car la visibilité est réduite, j'aurai du venir tôt le matin avant d'aller au zoo. Je vais quand même jusqu'au terminus, Maokong.

Je balade un peu en haut de cette colline mais renonce aux teahouses, réputées, mais où la moindre tasse de thé est à 4 euros, sans la cérémonie qui va avec, je verrai plus tard dans les montagnes de l'est où ils produisent le thé Oolong.

Du coup je prends un taxi pour redescendre à l'arrêt de métro et je repars vers le centre de Taipei. Je m'arrête au Lungshan Temple. C'est un temple où coexistent les religions bouddhistes, taoistes et ... Il est très orné et très animé au moment où j'y passe. 

De nombreux gens chantent et viennent faire des offrandes et ils font aussi des voeux, qui doivent être rédigés sur des feuilles puis ils prennent deux demi-lunes en bois peint rouges, arrondies sur le dessus, les jiao, et les jettent à terre après avoir cité leur noms, provenance et voeux.

20190130_164856

La croyance veut qu'il faut qu'un soit sur l'arrondi, l'autre sur le plat pour que le voeux se réalise, les deux autres cas ne réalisant pas le voeux. Je reste un moment écouter chanter les pratiquants puis je ressors et me dirige à nouveau vers le métro. 

Je reste sur la ligne rouge en direction de Chiang Kai Shek Memorial Hall. L'entrée du site est tout près de la sortie de métro. Je suis tout de suite abasourdi par le gigantisme de cette esplanade flanquée de deux pagodes immenses, abritant  en leur sein un théâtre pour l'une et une salle de concert de musique classique pour l'autre.

20190131_175532

Au fond il y a le Mémorial en lui-même, immense aussi, d'où on voit apparaître la statue majestueuse en bronze de Chiang Kai Shek. Je vais dans le bâtiment du Concert Hall et je vais me renseigner à la billetterie. 

Le seul concert que je pourrai voir dans la programmation est demain soir. Je me dis que je vivrai sûrement pas ça à nouveau tour de suite du coup j'achète une place, seulement 300$ taïwanais, moins de 9€, au balcon presque en face.

Quand je sors il fait presque nuit et le mémorial a ses portes fermées maintenant. Je monte les grandes marches blanches pour prendre quelques photos nocturnes en pause longue. 

Je saute à nouveau dans le métro et prends la direction du Shilin Night Market, le marché de nuit, dans le quartier du même nom. Je découvre déjà de nombreuses nouveautés culinaires, tenté à chaque dix mètres par des nouvelles odeurs alléchantes. 

20190130_165922

Il y a aussi des boutiques de vêtements ou de souvenirs et, quelque chose que je n'avais jamais vu ailleurs en Asie, des salles dédiées aux machines à pinces avec des peluches et autres (il y a même des lots de trois ferrero rochers).

Je penche vers la fin d'une rue pour des petites seiches grillées avec du fromage sur un petit gâteau de riz et je me pose dans un café pour appeler Mélanie et les enfants en messenger vidéo tout en sirotant un thé glacé au raisin.

Le temps que je retrouve ma route il est presque 22h quand j'arrive chez mon hôte. On discute un moment et il me montre sur le guide des idées pour demain. 

Je vais me coucher vers minuit à nouveau après avoir potassé mon guide. 

29 janvier 2019

Un pied en Asie...

 Mardi 29 janvier : 

Le vol CX 278 de Cathay Pacific est parti à peine 25 minutes en retard mais on nous annonce une arrivée dans les temps car un vol prévu plus court. 

L'A 350-900 est récent , propre et confortable avec une très bonne place pour les jambes. L'écran est de bonne facture et on peut utiliser son propre casque pour écouter le contenu. 

20190129_165030

Je me lance le dernier mission impossible Fallout et j'attends mon dîner. On a d'abord un apéro avec cacahuètes puis le repas en lui-même qui est correct : salade de jambon de parme et pommes de terre, poulet Kung Po, une bonne glace à la fraise. 

20190129_164910

Quand les affaires sont débarrassées j'attrape mon donormyl dans le sac et j'en gobe un pour m'endormir après la fin du film. 

Je m'endors assez facilement mais par vagues d'une heure et demie environ, obligé de me réhydrater de temps d'en temps. Un peu de marche dans le couloir fait aussi du bien. 

On arrive un peu en retard quand même car on a été mis sur liste pour atterrir d'où un petit détour au dessus de la mer de Chine avant d'atterrir. 

J'ai de la chance la zone de transfert et la prochaine porte sont tout près. J'ai plus de deux heures de temps devant moi. Assez pour écrire un peu et faire recharger le portable après avoir fait quelques photos dans le terminal. 

Je vois un 747-400 ER de Quantas avec sa bosse sur le dessus. Au loin on voit des tours sur une des îles de Honk Kong. 

20190129_154314

Je me pose pas loin de la zone d'embarquement, envoie un message à mon hôte puis attends patiemment, sur fond de musique chinoise. Dehors c'est le ballet incessant d'avions qui décollent et de voiturettes à bagages qui vont livrer leur cargaison. 

Mon vol est prévu pour dans un peu moins d'une heure, sans retard visiblement. En effet il est bien à l'heure et nous embarquons peu de temps après dans un vieillot 777-200 mais confortable. Malgré les 1h20 de vol seulement on nous sert un encas chaud, un curry de poulet avec du riz et une bouteille d'eau.

L'arrivée se fait donc de nuit sur Taipei, avec un passage assez rapide à l'immigration pour le visa et mon sac à dos assez vite récupéré aussi. Je passe ensuite par un bureau de change changer 300 euros, un peu plus de 10200 $ taiwanais. Ensuite, dans le hall des arrivées, je prends une carte sim pour 15 jours avec données illimitées et un peu de credit de communication pour un peu moins de 20 euros.

Je peux donc tenir au courant mon hôte. Je prends le métro express qui va de l'aéroport au centre-ville puis avec l'aide d'une charmante et accueillante Taiwanaise - avec son masque de chirurgie sur la bouche - je retrouve ma ligne jusqu'à une sortie qu'il m'avait indiqué. Je prends un taxi pour la dernière ligne droite. 

Mon hôte m'accueille à presque 22h donc, avec un grand sourire, et me prépare même à manger. Il fait une belle omelette avec des cebettes et un plat de riz avec du poisson, du gingembre et des crevettes. C'est délicieux et ça me donne un premier aperçu de la culture culinaire taiwanaise.

20190129_223833

20190129_223830

Je lui ofre les deux bières de la Jonte que je lui avais amené en cadeau et on en goûte une, la Mélina, celle au miel de châtaignier.

Il me raconte son expérience en France, à Lyon, et en Europe et me parle un peu en français. Je suis dans mon décalage horaire de 7h et je dois quand même aller me coucher car je me leverai en même temps que lui demain matin avant qu'il ne parte au travail, comme ça il me monte le métro et on déjeune ensemble.

Je me couche donc vers minuit espérant tout de suite prendre le rythme des nuits.

Posté par Fafou48 à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

28 janvier 2019

Et c'est parti pour une journée de voyage !

Debout avec les enfants vers 7h. Melanie est déjà partie au boulot. Il neige à gros flocons. Je salue les petits et finis de préparer mon sac après m'être occupé une dernière fois des poules.

Je passe par chez ma mère boire un café et arrive à faire un dernier bisou à ma chérie avant d'affronter les éléments.

Une seule voie ouverte et 60 km/h en moyenne, la neige me retarde de presque une demie heure.

20190128_104528

J'arrive à Montpellier et fais un passage par Decathlon pour acheter un nouveau sac à dos pour le bagage cabine.

Je rejoins ensuite Micka au marché du Lez, là où se trouve ses bureaux. Le lieu est très bobo avec des food-trucks fixes qui servent plein de choses différentes.

20190128_130544

On mange là et il me présente à certains de ses collègues puis m'amène à l'aéroport.

Ça va assez vite pur poser le bagage car peu d'utilisateurs ont des gros bagages. Le Vol est à l'heure sur cet A321 pas des plus frais avec ses sièges en sky bleu. Le vol est complet à une place près.

Il y a quelques petites turbulences et une belle vue sur les Alpes sur une bonne partie de ce court trajet d'à peine plus d'une heure dix minutes.

20190128_151939

 Je n'avais jamais remarqué que le soleil avait son reflet sur la mer de nuages sous la forme d'un rond irisé comme sur la photo. 

20190128_164318

Atterrissage sous les nuages à Charles de Gaulle, en avance. Je rejoins le terminal 2A à pied et trouve la zone de dépose bagage pour Cathay Pacific. On doit imprimer ses étiquettes bagages et ses billets à une borne ce qui accélère considérablement le passage.

Je suis donc rapidement débarrassé de mon gros bagage et file vers le contrôle de sécurité, assez rapide aussi.

Dans la zone duty-free je m'arrête dans une boutique "Fauchon" et achète un macaron chocolat passion.

20190128_175940

Je me pose ensuite près de la porte A37 d'où doit partir mon vol CX 278 vers Hong Kong. J'écris ces quelques lignes, déguste mon macaron et me repose dans un confortable fauteuil.

Posté par Fafou48 à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

24 janvier 2019

J-4 : Préparatifs

Jeudi 24 Janvier 2019 :

Bonjour à tous. Me revoilà prêt pour de nouvelles aventures en Asie, en solo, avec le sac à dos, et pour continuer mes périples insulaires, après l'Indonésie, les Philippines, et le Sri Lanka, ma prochaine destination est donc l'île pas très touristique de Taiwan.

Elle est indépendante de la Chine et du coup les conditions d'accès sont plus faciles (visa gratuit pour les ressortissants européens). Elle recèle de nombreux parcs naturels et compte près de 300 sommets au dessus de 3000 m d'altitude. Le tourisme de masse ne concerne que quelques lieux renommés et les touristes restent en général une dizaine de jours. J'y serai presque 20 jours donc je pourrai prendre le temps de visiter.

J'ai trouvé un hôte en couchsurfing pour mes premiers jours dans la capitale, depuis laquelle de nombreuses attractions sont accessibles à la journée. Je ferai ensuite le tour de l'île faisant à la demande quelques excursions dans les terres.

Je pars de Montpellier lundi et prends la Cathay Pacific depuis Charles de Gaulle le soir via Hong Kong pour une arrivée le lendemain soir à Taipei.

Ce sera un peu plus l'aventure car tout le monde ne parle pas anglais ici et qu'en plus les seuls guides de voyage (j'ai acheté d'occase un Rough Guide de 2015) disponibles sont aussi en anglais.

Le départ se rapproche et je n'ai pas encore préparé mon sac, j'aurai un peu de temps dimanche et saluerai ma petite famille lundi matin avant de rejoindre Montpellier.

drapeau-taiwan

Posté par Fafou48 à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,